Je suis végane mais je ne suis pas heureuse

Végétarien solitaire jaime bien cherc

Je lisais il y a quelque temps dans Quand d'autres hommes peuplaient la terre que notre amour souvent immodéré pour le gras et le sucré était un dispositif qui permet au chasseur-cueilleur de bâfrer et faire de la graisse quand il y a à bâfrer des choses bien nourrissantes devant lui, en prévision des périodes de vaches maigres à venir. Donc nous savons nous nourrir d'instinct, mais notre instinct n'est pas adapté à nos besoins actuels. Personnellement, je trouve aussi que la culpabilisation, directe comme la décrit Plume ou indirecte comme la décrit Cléobule, est plutôt du côté des végétariens.

Les dessous du régime « Comme J’aime »

Contrairement à une croyance populaire, les plantes ne contiennent pas de vraie vitamine A également appelée rétinol ; elles contiennent en réalité un précurseur avec la vitamine A, le plus voir étant le bêta-carotène. Les produits bête, en revanche, fournissent de la vitamine A sous la forme de rétinoïdes, qui ne nécessitent pas la changement BCMO1. Voilà la mauvaise nouvelle. Si un de ces éléments est augmenter aux problèmes génétiques de conversion, la capacité à produire du rétinol à partir des aliments végétaux peut affaiblir davantage. Un mutant BCMO1 omnivore peut généralement surfer parfaitement sur ses apports de sources animales en vitamine A, ignorant tout de la bataille caroténoïde qui a lieu dans son constitution. En attendant, les végans avec une fonction BCMO1 normale, et qui font bombance avec des végétaux riche par caroténoïdes, peuvent généralement produire suffisamment avec vitamine A à partir de sources végétales pour rester en bonne tempérament. Et alors? Bien que les recherches sur le sujet soient insuffisantes, cela pourrait facilement priver les végans alors certains végétariens des bénéfices que la vitamine K2 procure, en contribuant virtuellement à des problèmes dentaires, un aléa accru de fracture, et en réduisant la protection contre le diabète, les maladies cardiovasculaires et certains cancers.

Navigation des articles

Salut a toutes et a tous! Ego me présente, Diane, 22ans végétarienne depuis mes 18 ans grâce a unique gros déclic. J'étais déjà très sensibilisée par la protection animale depuis alors j'adorais les animaux depuis toute insignifiant. Mais par peur je n'osais marche sauter le pas. Et un aspect j'ai découvert le vrai visage avec la condition animal, j'ai découvert des horreurs quotidienne que je n'aurais identique pas pu imaginer. Je ne pouvais plus prendre part a ça, j'ai été totalement dégoutée par ce a quo je collaborais tout les aspect sans le savoir. J'ai eu unique déclic, j'ai arrêtée toute viandes, poissons et crustacés en une semaine.

Dire oui autrement

Par fait, je me le suis donner à moi-même et à mon compagnie. En clair, je me sens coincée dans mon véganisme et je pas suis pas heureuse avec mon position. Ophélie, Natasha, Gwendoline ou encore Aurélia semblent toutes épanouies. Ces noms pas vous disent peut-être rien mais sur moi ce sont des modèles, des exemples à suivre. Quand on les écoute, quand on les lit, le végétalisme semble tellement simple et simple. Je suis, et je reste persuadée du bien fondé de cette allure. Je vous en parlais récemment à propos du livre Planète végane avec Ophélie Veronmes convictions sont intactes.